l’Egypte vue du ciel

Note d’intention de Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot

À la seule évocation du mot Egypte, on voit apparaître les pyramides de Khéops, Khéphren et Mykerinos. Leurs ombres se combinent, les alignements aux points cardinaux sont parfaits. L’esprit s’enflamme soudain. On évoque ces Égyptiens antiques et leurs alignements tracés les jours d’équinoxe… et on en oublie qu’aujourd’hui le Caire est une mégalopole de 25 millions d’habitants, un chaos urbain où s’enchevêtrent villes nouvelles et vieux quartiers coloniaux, autoroutes et felouques sur le Nil, une capitale ultra-dynamique, au cœur même des courants de pensées de tout le moyen orient. A triturer l’histoire des pharaons, on en oublierait que l’Egypte a connu une riche histoire après eux, celle des sultans, des colonies, du canal de Suez, on en oublierait l’héritage agricole du delta du Nil et plus largement l’apport de l’Egypte à tout le monde méditerranéen, on en oublierait enfin que l’Egypte est une nation moderne, contrastée, à la croisée de nombre de chemins, qu’ils soient culturels, religieux ou économiques.

L’intention première de ce film est de révéler une nation méconnue qui semble vivre à l’ombre de sa propre histoire.

Comment vit-on aujourd’hui en Egypte ? A quoi rêvent les moins de 20 ans ? Quel avenir ? Quelle place accorde-t-on à l’éducation ? A la religion ? L’Egypte, avant de devenir majoritairement musulmane sunnite était chrétienne, se réclamant de l’église des premiers chrétiens d’Orient, les Coptes. Le Caire, Alexandrie, Gizeh, Shubra, Port Saïd… les villes abritent toutes une multitude de clochers et de minarets, un peu moins de synagogues toutefois.

Formellement, le film « prend de la hauteur » vis à vis du sol comme de la distance vis à vis de l’Egypte Antique grâce à la caméra aérienne. Cette vue d’ensemble invite alors à un voyage au cœur d’un paysage éblouissant, fait de rizières, de champs de blé, de canne à sucre, de plages de sable fin ou de déserts de calcaire.

Le voyage vu du ciel permet de réaliser que cette nation est toute entière contenue dans la vallée d’un fleuve. Hier comme aujourd’hui, l’Egypte doit tout à son majestueux Nil. Et on se dit que l’Egypte est une parabole à elle seule, celle de notre planète, où l’espace de vie et les ressources naturelles s’épuisent, alors que les besoins de l’humanité croissent.

Et le voyage en Egypte devient alors une quête initiatique, très contemporaine.

C’est l’intention ultime de ce film.